Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | Connexion

Agadir

La ville d'Agadir

La ville d’Agadir


Entre le vert odorant des eucalyptus, des pins, des tamaris et le bleu enchanteur d’une mer limpide, calme, vivifiante, délicieuse, bleu à peine plus soutenu que celui du ciel, où, tous les jours, brille un soleil éclatant, s’étale une sublime plage de sable fin légèrement doré, longue de 10 kilomètres, la plage d’Agadir.

C’est dans ce splendide décor naturel qu’a été conçue la plus belle, la plus prisée et la plus hospitalière station balnéaire du Maroc. Pratiquer tennis, golf, voile, équitation… s’essayer au ski nautique, à la plongée, à la pêche au gros…se délecter de poissons frais, de plats typiques de la meilleure gastronomie marocaine… danser jusqu’à l’aube… s’endormir dans le luxe accueillant d’un hôtel au service raffiné… changer d’air dans les régions avoisinantes, rencontrer les fameux « hommes bleus », découvrir les souks aux chameaux d’une ville médiévale ou pré- saharienne… à la ville d’Agadir, les touristes sont Rois.

Ville du renouveau et de la douceur de vivre, abritant dans un site exceptionnel l’une des plus belles baies du monde, jouissant d’un climat éternellement tempéré, bénéficiant d’un équipement hôtelier de premier ordre, Agadir vous promet un séjour idéal en toute saison. Station balnéaire par excellence, c’est aussi le prélude à toutes vos découvertes, de la visite de l’arrière-pays riche en curiosités jusqu’à l’aventure du Grand Sud.

Assurément l’un des plus grands défis du Maroc nouvellement indépendant : la reconstruction d’une cité entièrement détruite par un séisme en Février 1960. La volonté et la détermination d’un jeune Roi, Hassan II, intronisé depuis seulement une année, allait concrétiser le vœu et l’espoir de tout un peuple en faisant renaître Agadir de ses cendres.

Désormais, c’est une ville neuve et moderne par son équipement hôtelier, ses larges avenues, ses jardins fleuris, son magnifique port et son extraordinaire aéroport mais aussi, et surtout, sa splendide baie qui s’étire sur six Km, entre le vent odorant des pins, des eucalyptus et des tamaris. La réputation balnéaire d’Agadir est bien établie et est connue à travers le monde.

D’une route en corniche au flanc de la colline, la vieille Kasbah du XVIème siècle domine l’étendue azur de l’océan, les vallées verdoyantes du Grand Souss et les massifs majestueux de l’Anti-Atlas. Premier port de pêche du Royaume, Agadir est aussi son tout premier hâvre de détente et tout s’y organise autour du confort des visiteurs.
Ensoleillée tout au long de l’année, la ville propose voile, wind surf, équitation, tennis, golf, char à voile et ball-trap aux amateurs de sports, tandis que les plus calmes peuvent déguster des cocktails de fruits frais à l’ombre des eucalyptus. Perchée entre les régions montagneuses de l’Anti-Atlas et l’extrémité occidentale du Haut-atlas, Agadir est le point de départ de merveilleuses excursions.

Histoire

Santa Cruz de Cap de Guè et elle était un fort portugais. Elle devint Agadir en 1541 quand le Sultan Mohamed ech Cheick la conquit. Les seules traces qui restent de la vieille ville sont la kasbah sur le sommet de la colline du Cap de Ghir. L’année 1760 marque le commencement dune période de survivance sommeillante, causée par la fermeture du port supplanté par celui de Essaouira. En 1911 A gadir eu un moment de fame causé par « l’accident d’Agadir » qui se conclut avec la cession du Congo à l’Allemagne de la part de la France. Pendant les année ’30 Agadir devint un important escale pour le « Aéropostale » qui traversait l’Atlantique. En 1960 un tremblement de terre detruit la ville presque entièrement. Elle fut rebâtie 3 Km plus au sud et elle devint un centre touristique très important.

Réserve de l’oued Massa
Les 13 000 ha du parc national de Souss Massa permettent à de nombreux oiseaux (flamants roses, ibis chauves…) de migrer en toute tranquillité. Havre de paix, ce lieu fera également le bonheur des promeneurs; s’il est interdit de remonter l’oued à pied, on peut parcourir sans fin les dunes qui longent le littoral. Sur la plage, le marabout de SIDI RBAT atteste la présence d’un ancien couvent fortifié (ribat).La légende raconte que la ville de Massa serait enfouie sous le sable. C’est précisément à cet endroit qu’au VIIème siècle de notre ère, le conquérant arabe Oqba ben Nafi aurait poussé son cheval jusque dans les flots, prenant Allah à témoin qu’il ne pouvait aller plus avant! (période conseillée : mars-avril et octobre-novembre).

Reserve Oued Massa

Reserve Oued Massa


Le Jardin du Portugal (ou Jardin D’Alhao)
Ce jardin arboré de toute beauté se trouve à L’avenue du président John Kennedy, il atteste et célèbre l’origine les liens historique entre le Maroc et le Portugal via le jumelage de la ville d’Agadir et celle d’Olhao une ville côtière du sud du portugal.
Espaces verts propices à la détente, restaurant, promenade, et musée sur l’histoire d’Agadir. Ce musée relate essentiellement la catastrophe, que fut le tremblement de terre de février 1960. Des photos montrent les immeubles détruits par le séisme.
Jardin du Portugal

Jardin du Portugal


Le Souk El Had
C’est le principal lieu d’approvisionnement des habitants d’Agadir pour l’alimentation, les vêtements, les biens d’équipement courants. On y trouve également de nombreux articles artisanaux. Le samedi et dimanche, jours de marché, souk El Had prend des dimensions plus imposantes.
Le Souk est un grand marché, il compte environ 6000 petites boutiques. Il est entouré de remparts et dispose de plusieurs entrées. Il est organisé en différents secteurs: les meubles, l’artisanat, les vêtements, les légumes, la boucherie, les épices… On peut y trouver des petites merveilles, dont toutes sortes de décorations traditionnelles.
C’est également un souk très fréquenté à la fois par les locaux, par les visiteurs nationaux et par les touristes. Il est l’ attraction touristique commerciale la plus importante dans la destination Agadir et dans toute la Région.
Souk El Had

Souk El Had


Musée du patrimoine Amazigh
Situé au centre ville (avenue Hassan II), sur le passage « Ait souss », le musée municipal du patrimoine amazigh à Agadir ou plus communément le Musée Berbère est consacré à la mémoire du patrimoine berbère.
Ce musée présente plus de deux cents pièces anciennes telles que les bracelets, les boucles d’oreilles, les bagues, les fibules et colliers traditionnels berbère, mais aussi les tapis dans les tons oranges et les instruments de musiques de la région d’Agadir.
L’emblème du musée municipal du patrimoine amazigh d’Agadir est incarnée par le collier de MASSA qui est exposé dans la salle du trésor.
Musee du Patrimoine Amazigh

Musee du Patrimoine Amazigh


Le Port et la criée
La ville d’Agadir dispose de trois ports modernes, un port de pêche, un port de plaisance et un port de commerce. Il n’est pas étonnant ainsi de savoir que la ville d’Agadir est le premier port de pêche du pays en terme de commerce. Le port de pêche d’Agadir repose essentiellement sur la pêche de sardines, et c’est en partie pour cette raison qu’il est possible de trouver à proximité du port d’Agadir de nombreux petits restaurants proposant des poissons issus de la pêche. De plus, l’économie d’Agadir reposant aussi sur la pêche, de nombreux marins rentrant de la pêche et accostant au port d’Agadir vendent leur pêche à la criée. Évidemment, pour les visiteurs un peu sensibles aux odeurs de poissons, le port de pêche d’Agadir n’enchantera pas beaucoup. Néanmoins, le port de pêche faisant partie des trois principaux ports d’Agadir charme pour son côté authentique avec ses marins vendant à la criée leurs poissons, et les nombreux bateaux qui voguent sur les eaux poissonneuses aux abords de la ville d’Agadir.
Port et Criee

Port et Criee


L’ancienne Kasbah Oufella
La Casbah ou Kasbah d’Agadir (Dénommée Agadir Oufella en tachelhit, c’est-à-dire Agadir-d’en-Haut) est le site le plus majestueux de la ville. Il s’agit d’une forteresse surplombant la ville ainsi que la plage et culminant à une hauteur de 236 mètres. Elle domine l’océan à plus de 216 m sur les hauteurs d’Oufella, offrant un magnifique panorama sur la ville, la baie et l’arrière-pays. Agadir Oufella fut érigée en 1540 par Mohammed Ech-Cheikh, roi marocain appartenant à la dynastie Sâadienne. Après avoir conquit la ville, ce dernier construit ces murailles dans le but de se protéger d’éventuelles invasions notamment portugaises. Après le tremblement de terre de 1960, les fortifications furent reconstruites sur leurs anciennes marques et seule la porte d’entrée fut conservée à l’authentique.
Kasbah Oufella

Kasbah Oufella


La médina
La médina est un village culturel conçu et réalisé récemment par Coco Polizzi, maître artisan décorateur né au Maroc, gadiri d’adoption. Sur une superficie de plus de quatre hectares, ce village reprend de façon habile et réfléchie les caractéristiques de la médina marocaine.
La médina se veut également un hommage aux artisans et artistes de la région. Les jeunes exerçant dans les 25 ateliers de la médina s’inscrivent dans le prolongement de la tradition régionale : potiers, ébénistes, poseurs de zelliges, ferronniers, etc. Située dans la forêt d’eucalyptus qui sépare Agadir d’Inezgane, la médina Polizzi propose également aux visiteurs des espaces de restauration et des commerces.
La Medina

La Medina


La Vallée des Oiseaux
La Vallée des Oiseaux s’étend sur 2,5 hectares de verdure en plein centre d’Agadir où les animaux et les plantes s’épanouissent.
La Vallée des Oiseaux est nichée dans le lit d’un ancien oued et s’étend du centre ville au bord de mer.
Bananiers, bougainvilliers, lauriers roses, magnolias, de nombreuses espèces de plantes exotiques en font un véritable havre de paix et un gracieux moment de promenade pour toute la famille.
Les vedettes du parc zoologique sont les nombreux oiseaux exotiques, mais on peut aussi y admirer de magnifiques spécimens de mouflons, de kangourous, de singes magots, de chèvres, de lamas,
d’autruches.
La-Vallee des Oiseaux

La-Vallee des Oiseaux


La plage d’Agadir
La plage urbaine d’Agadir est une des plus belles du Maroc et et une des plus occidentalisée. On peut la comparer à d’autres plages urbaines comme celles de la Costa del Sol, des Iles Canaries, de la Costa Brava ou des Baléares. La plage urbaine d’Agadir est une plage équipée de nombreux services, hamacs, parasols (inclus). Son sable est doré et ses eaux tranquilles grâce à la baie d’Agadir.
Elle est entourée d’hôtels et d’appartements et fréquentée par de nombreux touristes qui viennent y chercher le repos, la relaxation.
La Plage d'Agadir

La Plage d’Agadir

Photographies Agadir