Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | Connexion

Casablanca

Casablanca

Casablanca


Incontestablement plus grande métropole du Maghreb, Casablanca fait tout pour mériter son rang. Ville moderne, au charme visionnaire, elle ne cesse d’employer son énergie avec détermination pour propulser le Maroc vers l’avenir. Il n’est pas étonnant que Casablanca ait été choisie pour accueillir le monument de ce siècle, le rêve de toute une nation, la mosquée Hassan II. Des affaires internationales s’y traitent, les commerces de luxe y abondent, les industries de pointe s’y concentrent, les grands hôtels y foisonnent, des congrès de portée mondiale s’y tiennent: Casablanca incarne véritablement le Maroc Moderne.

La mosquée Hassan II
Conçue par l’architecte français Michel Pinseau, la mosquée Hassan II ressemble à un majestueux navire amarré aux portes de l’océan. Achevée en 1993, la mosquée est le plus grand édifice religieux au monde après la mosquée de la Mecque. Un peu plus de 100 000 fidèles peuvent venir y prier (25 000 dans la mosquée et 80 000 sur l’immense esplanade). Le monument abrite également une medersa, une bibliothèque, un musée national et de vastes salles de conférences.Les meilleurs artisans marocains ont participé à la splendide décoration intérieure du bâtiment : fresques, zelliges, arabesques, stucs et bois sculptés de toute beauté témoignent du talent de ces artistes ! Au sommet du minaret haut de 200 mètres, deux lasers d’une portée de 30 km sont en permanence dirigés vers la Mecque. Pour financer ce chef-d’oeuvre de l’art islamique, le gouvernement fit une souscription nationale; les heureux donateurs reçurent en échange un diplôme !

Mosquee Hassan II

Mosquee Hassan II


L’ancienne médina
Elle se situe à quelques enjambées de la place des Nations-Unies. Abritée à l’ombre de sobres remparts, striée de ruelles sinueuses où se mêlent badauds et artisans, cette ancienne médina offre un étonnant contraste avec l’architecture de la ville nouvelle toute proche. Au cours de la promenade, on découvre des sanctuaires, des mosquées sans oublier l’église espagnole Buenaventura, la sqala, et le charmant square de Sidi Bou Smara avec son marabout et ses tombes alignées sous un figuier banian. Le quartier se visite de jour, la nuit peut être l’occasion de mauvaises rencontres!
La Medina de Casablanca

La Medina de Casablanca


Le port
Conçu en 1907 et imposé par le Résident Général Lyautey contre l’avis de tous les « bureaux », le port de Casa n’a cessé de se développer. Devenu le coeur économique de la ville, il s’étend aujourd’hui sur plus de 180 ha. Protégé de la houle par la « jetée Moulay-Youssef » longue de 3 180 m, le port comprend plusieurs bassins, des chantiers navals,une gare maritime, un port de plaisance, et les postes d’embarquement des car-ferries et des paquebots de tourisme. Second port du Maghreb, il assure près de 70% du trafic maritime national.
Attention ! Seul le bassin du Tourisme est accessible. Pour visiter les autres sites, une autorisation émanant du District Maritime est nécessaire.
Le Port

Le Port


L’ancienne Mahakma du Pacha
Non loin du Palais Royal se trouve l’ancien tribunal musulman et salon de réception du Pacha de Casablanca. Achevé en 1952, l’édifice possède plus de soixante salles ornées de plafonds en bois sculptés, de stucs, de carreaux de faïence et de grilles de fer forgé. C’est aujourd’hui le siège d’une des sept préfectures du « Grand Casa ».
Mahakma du Pacha

Mahakma du Pacha


Immeubles Art-déco
Dans les « années folles », afin de faire face à l’accroissement de la population de Casablanca, le général Lyautey décida de construire une ville nouvelle. L’ensemble devait allier modernité et traditions architecturales marocaines. Ainsi, de 1920 à 1935, sous l’oeil vigilant de l’urbaniste Henri Prost,une multitude d’immeubles et de villas mélangeant les styles art déco et néo-mauresque surgirent de terre. Aujourd’hui, on peut encore admirer les superbes façades de ces bâtiments (colonnades, frontons, balcons en bois de cèdre, zelliges, stucs, ferronneries…). Trajet : avenue Hassan II, bd El Meskini et bd Mohammed V.
Immeubles Art-déco

Immeubles Art-déco


La nouvelle médina ou le quartier des Habbous
La nouvelle médina, communément appelée quartier des Habbous, est née du plan d’urbanisme entrepris par le Général Lyautey dans les années 20. Tout d’abord destinée à loger la population rurale venue chercher un emploi à Casablanca, la nouvelle médina fut rapidement prise d’assaut par les familles aisées de la ville attirées par les charmes d’une alliance réussie entre tradition et urbanisme moderne. Il est vrai qu’avec ses ruelles pittoresques, ses petites places, ses arcades de pierre et ses échoppes traditionnelles, la nouvelle médina est un lieu très authentique. C’est dans ce quartier que l’on trouve la fameuse pâtisserie Bennis, connue pour ses délicieuses gourmandises !
La nouvelle médina ou le quartier des Habbous

La nouvelle médina ou le quartier des Habbous

Photographies de Casablanca