Nouvelle stratégie de Cosumar en 2023

Le groupe Cosumar, acteur historique de la production de sucre au Maroc, a récemment fait face à des défis.

Le groupe Cosumar, acteur historique de la production de sucre au Maroc, a récemment fait face à des défis. Dirigé par le tandem Hicham Belmrah et Hassan Mounir, respectivement président du conseil d’administration (PCA) et directeur général (DG), Cosumar a réorienté sa stratégie en recentrant ses activités sur le marché national en 2023. Cette décision va à l’encontre de sa précédente approche qui misait sur l’expansion des exportations. La situation difficile dans laquelle l’entreprise se trouve est en grande partie due à un contexte adverse.

Cosumar est bien plus qu’une entreprise prospère. Elle incarne le succès de l’industrie sucrière marocaine sur la scène mondiale, conjuguant partenariats internationaux de renominvestissements durables et une présence affirmée. En tant qu’ambassadeur-clé du “Made in Morocco”, Cosumar joue un rôle essentiel dans la promotion de la qualité et de l’expertise marocaines.

Le chiffre d’affaires consolidé de Cosumar à fin décembre 2023 s’élève à 10,2 milliards de dirhams. Cette entreprise, qui assure l’extraction à partir des plantes sucrières locales, le raffinage du sucre brut importé, le conditionnement, la distribution et l’exportation du sucre blanc sous différentes formes, continue de jouer un rôle clé dans l’économie marocaine.

Les défis auxquels Cosumar

Le groupe Cosumar est actuellement confronté à plusieurs défis. Voici quelques-uns d’entre eux :

  1. Recentrage stratégique : En 2023, Cosumar a pris la décision de se recentrer sur le marché national, abandonnant ainsi son approche précédente axée sur l’expansion des exportations. Ce changement de cap peut être considéré comme un défi, car il nécessite une adaptation à un environnement commercial différent.
  2. Contexte économique difficile : Comme de nombreuses entreprises, Cosumar fait face à un contexte économique complexe. Les fluctuations des prix des matières premières, les variations de la demande et d’autres facteurs externes peuvent affecter sa rentabilité et sa stabilité financière.
  3. Compétition internationale : L’industrie sucrière est compétitive à l’échelle mondiale. Cosumar doit rivaliser avec d’autres producteurs de sucre pour maintenir sa position et sa part de marché. Cela peut être un défi en termes de qualité, de coûts et d’innovation.
  4. Durabilité et responsabilité sociale : Cosumar est également confronté à la pression croissante pour adopter des pratiques durables et responsables sur le plan environnemental et social. La gestion des ressources, la réduction de l’empreinte carbone et la responsabilité envers les communautés locales sont des enjeux importants auxquels l’entreprise doit faire face.

Cosumar doit naviguer avec prudence dans un paysage complexe, tout en cherchant à maintenir sa position de leader dans l’industrie sucrière marocaine.

Comment Cosumar gère-t-il les défis de durabilité et de responsabilité sociale?

Cosumar s’efforce de relever les défis de durabilité et de responsabilité sociale en mettant en œuvre diverses stratégies et initiatives. Voici quelques-unes des mesures qu’ils ont prises :

  1. Agriculture durable : Cosumar travaille en étroite collaboration avec les agriculteurs locaux pour promouvoir des pratiques agricoles durables. Cela inclut l’utilisation responsable de l’eau, la rotation des cultures et la préservation des sols.
  2. Réduction de l’empreinte carbone : L’entreprise investit dans des technologies plus propres pour réduire son impact environnemental. Cela peut inclure l’utilisation d’énergies renouvelables, l’optimisation des processus de production et la gestion efficace des déchets.
  3. Responsabilité sociale : Cosumar s’engage à soutenir les communautés locales. Ils investissent dans des projets éducatifs, de santé et de développement social. De plus, ils veillent à ce que leurs employés bénéficient de conditions de travail équitables et sécurisées.
  4. Transparence et communication : L’entreprise communique régulièrement sur ses initiatives de durabilité et ses progrès. Ils sont transparents sur leurs pratiques et cherchent à impliquer les parties prenantes dans leurs efforts.

Cosumar cherche à équilibrer la croissance économique avec la protection de l’environnement et le bien-être des communautés, tout en maintenant sa position de leader dans l’industrie sucrière marocaine.

Position de Cosumar sur le marché mondial du sucre

Cosumar, acteur historique de la production de sucre au Maroc, occupe une place significative sur la scène mondiale du sucre. Voici quelques éléments clés concernant sa position :

  1. Acquisition de Sucden : En novembre 2023Sucden et un groupe d’investisseurs institutionnels marocains (MCMA, MAMDA, CIMR, RCAR) ont acquis 30,05 % des parts de Cosumar, dont 10 % pour Sucden. Cette acquisition vise à développer des synergies et à promouvoir le sucre marocain sur le marché mondial.
  2. Exportations de sucre : Cosumar a réussi à exporter 350 000 tonnes de sucre en 2018. Ses principaux marchés extérieurs comprennent la région MENA, la Turquie, l’Europe, ainsi que la Corée du Sud et la Chine.
  3. Capacité de production : Cosumar est le troisième plus grand producteur de sucre en Afrique, avec une capacité de production installée de 1,6 million de tonnes par an.
  4. Stratégie d’internationalisation : L’entreprise a entrepris une démarche d’internationalisation, cherchant à renforcer sa présence sur les marchés mondiaux. Elle s’est positionnée comme un ambassadeur du “Made in Morocco” en mettant en avant la qualité et l’expertise marocaines.

Cosumar joue un rôle essentiel dans l’industrie sucrière mondiale, tout en continuant à contribuer à l’économie marocaine.

2 mars 2024 21h52

81 vues totales, 1 aujourd'hui