Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | Connexion

Tétouan

Tetouan

Tetouan


C’est en 1912 que commence le protectorat établis par les Espagnols. Il s’étalera sur une période de quarante ans jusqu’à l’indépendance du Maroc en 1956. Tétouan se caractérise par son influence andalouse. L’un des attraits principaux est la médina avec ses maisons blanches et ses toits en céramique verts. Beaucoup de boutiques et d’édifices religieux composent cette ville située au pied des montagnes du rif.

Histoire

Tétouan fut fondée au III siècle av.J.C. par les mauritaniens qui lui donnèrent le nom de Tamuda. Au Ier siècle, la ville passe aux mains des romains qui en font une ville fortifiée. Au XIV siècle, la dynastie des mérinides s’empare du contrôle de Tamuda et bâtit la nouvelle ville Tétouan. Mais son instabilité due à une influence grandissante des pirates et des rebelles entraîne la destruction de Tétouan par Henri III de Castille en 1399.

La population de Tétouan s’agrandit et devient au XVIème siècle majoritairement musulmane et juive. La piraterie disparaît mais la prospérité de Tétouan liée à l’activité pirate décline. Au XVII siècle, la ville occupée par les Espagnols pendant trois ans accroît son activité grâce aux échanges commerciaux avec l’Espagne. Elle devient en 1913 une ville de protectorat espagnol jusqu’à l’indépendance du Maroc en 1956.

Tetouan, capitale des arts classiques et des traditions cuturelles arabo-andalouses. Son histoire est jalonnée d’événements qui confirme ce statut internationalement reconnu pour la colombe du nord. Des raisons socio-historiques sont souvent avancées pour expliquer le penchant avéré des Tétouanais pour l’art arabo-islamique.

Les origines de la ville se perdent dans la nuit des temps, les objets extraits des fouilles datent du IIIème siècle avant notre ère et proviennnent de la ville antique de Tamuda. Les Phéniciens quant à eux établirent en leur temps un comptoir à l’embouchure de l’Oued Martil.

C’est en 1307 que le sultan mérinide Abou Thabet fit construire la ville fortifiée de Tétouan. Le but avoué de ce sultan était d’y construire une base avancée susceptible de récupérer Sebta.

Peuplée de soldats, la ville devint rapidement un nid de redoutables corsaires. Face à leurs incessantes attaques, les Espagnoles débarquèrent à Tétouan et la détruisirent en représailles.

En 1492, la chute de Grenade chasse du Sud de l’Espagne des milliers d’émigrés musulmans qui s’installèrent sur les ruines de la ville : elle renaît alors de ses cendres et connaît un essort fastueux.

Sous le règne de Moulay Ismaïl au XVIIIème siècle, Tétouan connaît un nouveau développement économique dû à ses nombreux échanges avec l’occident.

La médina de Tétouan
Elle occupe aux yeux des spécialistes la première place de toutes les médinas du Maroc. C’est dire son importance, sa qualité et le soin apportés à ne jamais pervertir son authenticité.
Elle a conservé une âme andalouse qui fait d’elle la plus hispano-mauresque des villes marocaines.
Pour y accéder, il suffit de vous rendre sur la place Hassan II (Feddane) ; à l’Est de cette place, sous une porte, débute la rue Hadj Ahmed Torres qui débouche dans la médina.
Le style hispano-mauresque prend ici toute sa dimension, notamment dans les quartiers d’habitation où les grilles en fer forgé des fenêtres donnent toute leur expression à ces épaisses façades immaculées.

La Medina de Tetouan

La Medina de Tetouan


Le souk El Hots
Charmante petite place plantée de quelques arbres où vous pourrez goûter des yeux la beauté des poteries exposées sur les étalages. Adossée à un ancien borj, elle est dominée par une belle tour polygonale surmontée de fins merlons. Un passage sous voûte s’ouvrant sur la place, à droite, permet de franchir la muraille. A quelques mètres de là, la rue des bijoutiers dévoile ses multiples charmes, sous forme de pièces d’artisanat susceptibles de faire succomber les plus exigeants.
Le souk El Hots de Tetouan

Le souk El Hots de Tetouan


Le souk des tanneurs
C’est le marché des tissus. Dans la Médina de Tétouan, la Guersa el Kébira est le domaine des marchand de tissus et de vêtements. Les étoffes chamarrées, unies, précieuses et bordées sont un véritable émerveillement.
Les couleurs et les matières semblent variées à l’infini et composent sous vos yeux un tableau vivant.
Au centre de la place, des femmes du Rif, vêtues de leur costume sont assises derrière des étalages bondés de pièces de tissus rayés rouge, blanc et bleu.
Le souk des tanneurs de Tetouan

Le souk des tanneurs de Tetouan


La place de l’Usâa
Sa fontaine de mosaïque, ses maisons blanches et son magnifique rosier vous renderont l’énergie nécessaire à la poursuite de la visite.
La place Usaa - Tetouan

La place Usaa – Tetouan


Le Palais Royal
En revenant vers la place Hassan II (Feddane), vous remarquerez le Palais Royal bâti au XVIIème siècle. Les importants travaux de restauration qu’il a dû subir au début du XXème siècle n’altérèrent en rien son caractère hispano-mauresque. Une vaste place du Mechouar a été aménagée au centre du palis. C’est le parvis sur lequel se déroulent les principales fêtes auxquelles le roi participe, et qui permet par ailleurs d’assurer la sécurité du souverain et de son entourage.
Le Palais Royal de Tetouan

Le Palais Royal de Tetouan


Le souk El Fouki (place au pain)
Les souks de Tétouan rivalisent avec ceux des autres villes. Le souk El Fouki est connu sous le nom de « place au pain ». De nombreux ateliers ouverts à votre visite perpétuent la tradition du geste et de l’ouvrage soigné à de nombreux enfants très motivés. Ils apprennent ici le tissage, la dinanderie, la gravure sur métaux, le travail et la peinture du bois, la mosaïque ou la céramique pour que vive la tradition. Au milieu, de nombreux étals vous proposent les traditionnelles miches rondes et plates qui dégagent une délicieuse odeur dans tout le quartier.
Le souk El Fouki de Tetouan

Le souk El Fouki de Tetouan


Le musée archéologique
Sur la place Al Jala se dresse le musée archéologique où repose l’histoire antique de la cité : mosaïques de luxe, figurines romaines en bronze, statuettes de déesses, collections numismatiques de la période punique. Le musée se compose d’un jardin de style andalou, d’un vestibule, de trois salles d’exposition permanente, d’une salle de projection, d’un petit atelier de restauration, d’une réserve et de bureaux administratifs. Le musée offre également au visiteur une vitrine présentant un échantillon intéressant de monnaies antiques (maurétaniennes ou romaines) découvertes à Lixus, à Tamuda et Tanger, un candélabre romain en bronze découvert à Lixus, un genou d’une grande statue en marbre et un buste de Caton d’utique. La visite du Musée permet aux visiteurs de comprendre les us et coutumes du passé et offre une image concrète sur le mode de vie de la région.
Le musee archeologique de Tetouan

Le musee archeologique de Tetouan


Les plages de Tétouan
En empruntant la route en direction de Sebta, de nombreuses plages de sable doré sont aménagées ainsi que de nombreux hôtels qui ont été conçus avec un souci constant d’intégration dans le paysage.
Les restaurants et les clubs de vacances sont nombreux. Offrez-vous le plaisir de déguster à deux pas de la plage superbe, un magnifique poisson, fraîchement sorti de la mer par ces pêcheurs qui affrontent la mer sur des frêles esquis ou taganabout.
Vous pourrez sans aucun doute passer quelques agréables jours de détente en bord de mer, à Cabo Negro, à Kabila, ou à Marina-Smir, par exemple.
Plage Kabila - Tetouan

Plage Kabila – Tetouan

Photographies de Tétouan