TGV M le TGV du futur

Le TGV du futur s’appelle le TGV M, pour modulaire. Il s’agit de la cinquième génération de train à grande vitesse, qui doit entrer en service en 2025.

Le TGV du futur s’appelle le TGV M, pour modulaire. Il s’agit de la cinquième génération de train à grande vitesse, qui doit entrer en service en 2025.

Le TGV M se veut plus écologique, plus confortable et plus performant que les TGV actuels. Il est à 97 % recyclable et consomme 20 % d’énergie en moins. Il peut transporter jusqu’à 740 passagers, contre 630 aujourd’hui. Il dispose également de nouvelles fonctionnalités, comme des prises USB, des écrans tactiles ou des espaces modulables selon les besoins des voyageurs.

Le TGV M est encore en phase d’essais sur le réseau ferré national. Il doit parcourir un million de kilomètres avant sa mise en service officielle. Il a été présenté pour la première fois au public ce vendredi 6 octobre à Paris, en présence du PDG de la SNCF, Jean-Pierre Farandou, et du ministre des Transports, Clément Beaune.

Le TGV M est considéré comme une fierté nationale et une arme de conquête économique par la SNCF, qui espère ainsi répondre aux défis de la croissance du nombre de voyageurs et de l’arrivée de la concurrence sur le marché ferroviaire.

Le TGV M sera disponible pour les voyageurs à partir de début 2025, selon la SNCF. Il faut encore que le train passe les phases d’essais, d’homologation et de pré-exploitation, qui doivent durer jusqu’à fin 2024. Le TGV M circulera sur les principales lignes à grande vitesse du réseau national, notamment entre Paris et Lyon, Marseille, Bordeaux ou Strasbourg. Il promet plus de confort, plus de capacité et plus d’écologie que les TGV actuels.

La SNCF a commandé une centaine de rames pour un montant total de 2,7 milliards d’euros. Elles sont 20 % moins chères que la précédente génération de TGV.

Le coût de maintenance du TGV M doit baisser d’un tiers en raison notamment de nombreux capteurs d’usure. Il est estimé à 30 % moins élevé que celui des TGV actuels.

Le prix d’un kilomètre de ligne TGV est d’environ 15,9 millions d’euros, contre 1 million d’euros pour une voie normale.

Ces chiffres montrent que le TGV M est un investissement important mais rentable pour la SNCF, qui espère ainsi réduire ses coûts et augmenter sa capacité de transport.

6 octobre 2023 21h07

259 vues totales, 1 aujourd'hui