Le “nettoyage social” des rues de Paris avec les Jeux olympiques et paralympiques de 2024

Un collectif de plus de 60 associations, regroupant des acteurs de la lutte contre la pauvreté, du logement social, de l’accueil des migrants, de la défense des droits humains et de l’éducation populaire, a lancé une campagne de sensibilisation intitulée “Le revers de la médaille”.

Paris, la ville lumière, s’apprête à accueillir les Jeux olympiques et paralympiques de 2024. Un événement sportif mondial qui devrait être une vitrine de la diversité, de la solidarité et de l’excellence. Mais derrière les paillettes et les médailles, se cache une réalité plus sombre : celle de la précarité et de l’exclusion qui touchent des milliers de personnes dans la capitale française.

Un collectif de plus de 60 associations, regroupant des acteurs de la lutte contre la pauvreté, du logement social, de l’accueil des migrants, de la défense des droits humains et de l’éducation populaire, a lancé une campagne de sensibilisation intitulée “Le revers de la médaille”. Ils dénoncent le risque de “nettoyage social” des rues de Paris d’ici les JO, c’est-à-dire des actions visant à rendre invisibles les personnes en situation de précarité et d’exclusion, comme le démantèlement des campements informels, le délogement des sans-abri, la réduction des places d’hébergement d’urgence ou encore la fermeture des points d’accueil et de distribution de l’aide alimentaire.

Ils ont également rédigé une lettre ouverte pour interpeller “le comité d’organisation, son président Tony Estanguet, les athlètes et les Fédérations, sponsors et partenaires des Jeux” . Ils leur demandent de s’engager à respecter les droits fondamentaux des personnes en situation de précarité et d’exclusion, et à mettre en place une politique ambitieuse avec des ressources adéquates pour “garantir la continuité de la prise en charge des personnes avant, pendant et après les Jeux”. Ils souhaitent également être associés aux comités d’organisation et d’aménagement de la ville, pour contribuer à une meilleure gestion de la situation.

Les associations s’appuient sur l’expérience des méga-événements sportifs dans le monde, qui ont souvent entraîné des violations des droits humains et une aggravation des inégalités sociales. Elles citent notamment les exemples de Rio en 2016, où plus de 77 000 personnes ont été expulsées de force de leurs logements , ou encore de Pékin en 2008, où plus de 1,5 million de personnes ont été déplacées . Elles rappellent que les Jeux olympiques sont censés être fondés sur les valeurs universelles du respect, de l’amitié et de l’excellence, et qu’ils doivent être inclusifs et exemplaires.

Les associations espèrent que leur campagne “Le revers de la médaille” permettra de sensibiliser l’opinion publique et les décideurs à cette problématique, et qu’elle favorisera un dialogue constructif avec les acteurs des Jeux. Elles affirment que les Jeux olympiques sont une opportunité unique pour faire avancer la cause des personnes en situation de précarité et d’exclusion, et pour faire de Paris une ville plus solidaire et plus humaine.

Soutien de la campagne ‘Le revers de la médaille’

  • Visiter le site officiel de la campagne, où vous trouverez des informations sur les objectifs, les actions et les partenaires du collectif. Vous pourrez également signer la pétition en ligne, faire un don ou rejoindre le mouvement en tant que bénévole ou association.
  • Partager la campagne sur les réseaux sociaux avec le hashtag #LeReversDeLaMedaille, pour sensibiliser vos amis, votre famille et vos contacts à cette cause. Vous pouvez également relayer les témoignages, les articles et les vidéos publiés par le collectif ou ses partenaires.
  • Ecrire une lettre ou un courriel aux autorités publiques, aux responsables du comité d’organisation des Jeux, aux athlètes, aux fédérations, aux sponsors et aux partenaires des Jeux, pour leur faire part de votre soutien à la campagne et leur demander de s’engager à respecter les droits des personnes en situation de précarité et d’exclusion. Vous pouvez vous inspirer de la lettre ouverte du collectif .
  • Participer aux événements organisés par le collectif ou ses partenaires, tels que des conférences, des débats, des projections, des manifestations ou des actions de solidarité. Vous pouvez consulter l’agenda des événements sur le site de la campagne  ou sur les réseaux sociaux.

30 octobre 2023 10h28

377 vues totales, 10 aujourd'hui