Le Mexique est un pays d’Amérique du Nord, situé entre les États-Unis, le Guatemala et le Belize. Il a une superficie de près de deux millions de km2 et une population d’environ 128 millions d’habitants.

Mexique

Le Mexique est un pays d’Amérique du Nord, situé entre les États-Unis, le Guatemala et le Belize. Il a une superficie de près de deux millions de km2 et une population d’environ 128 millions d’habitants. Le Mexique est un pays riche et divers sur le plan naturel, culturel et historique. Il possède des paysages variés, allant des plages paradisiaques aux montagnes enneigées, en passant par les déserts arides et les forêts tropicales. Il conserve les vestiges des civilisations précolombiennes, comme les pyramides de Teotihuacán, les temples de Palenque ou les ruines de Chichén Itzá. Il a également un patrimoine colonial, avec des villes comme Oaxaca, Puebla ou Guanajuato. Il est réputé pour sa gastronomie, sa musique, son artisanat et ses fêtes.

Géographie et climat

Le Mexique est un pays d’Amérique du Nord, situé entre les États-Unis, le Guatemala et le Belize. Il a une superficie de près de deux millions de km2, ce qui en fait le quatorzième pays le plus vaste du monde. Il est bordé par l’océan Pacifique à l’ouest, le golfe du Mexique et la mer des Caraïbes à l’est. Le Mexique est géographiquement diversifié, avec des montagnes, des déserts, des forêts, des volcans et des côtes. Le climat varie selon les régions, allant du tropical au désertique, en passant par le tempéré et le montagnard. Le Mexique est sujet aux séismes, aux ouragans et aux éruptions volcaniques.

Histoire

Le Mexique a une histoire riche et complexe, marquée par les civilisations précolombiennes, la colonisation espagnole, l’indépendance, les révolutions, les conflits et les réformes. Les premiers habitants du Mexique sont arrivés il y a plus de 30 000 ans. Parmi les cultures précolombiennes les plus connues, on trouve les Olmèques, les Mayas, les Aztèques et les Zapotèques. Ces peuples ont développé des systèmes politiques, religieux, artistiques et scientifiques remarquables. En 1519, l’explorateur espagnol Hernán Cortés débarque au Mexique et entre en contact avec l’empereur aztèque Moctezuma II. Après une série de batailles, Cortés s’empare de la capitale aztèque, Tenochtitlan, en 1521, et soumet les peuples indigènes au nom de la couronne espagnole. Le Mexique devient alors une colonie espagnole appelée Nouvelle-Espagne. Pendant trois siècles, le Mexique subit l’exploitation économique, la domination politique et la conversion religieuse de la part des Espagnols. En 1810, le prêtre Miguel Hidalgo lance le cri de Dolores, un appel à l’insurrection contre le pouvoir colonial. C’est le début de la guerre d’indépendance du Mexique, qui se termine en 1821 avec la signature du plan d’Iguala. Le Mexique devient alors une république fédérale. Toutefois, le pays connaît une période d’instabilité et de conflits internes et externes tout au long du XIXe siècle. Il perd la moitié de son territoire au profit des États-Unis après la guerre américano-mexicaine (1846-1848). Il subit également une intervention française (1861-1867), qui instaure un empire dirigé par Maximilien de Habsbourg. Ce dernier est renversé par les forces républicaines menées par Benito Juárez. Au début du XXe siècle, le Mexique est gouverné par Porfirio Díaz, un dictateur qui favorise les intérêts des élites et des étrangers au détriment du peuple. En 1910, une révolution éclate pour renverser Díaz et instaurer une démocratie sociale. La révolution mexicaine dure jusqu’en 1920 et voit l’émergence de figures historiques comme Francisco Madero, Emiliano Zapata, Pancho Villa et Venustiano Carranza. Après la révolution, le Mexique connaît une période de consolidation nationale et de développement économique et culturel. Le Parti révolutionnaire institutionnel (PRI) domine la vie politique pendant plus de 70 ans. Le pays se modernise et s’industrialise, mais doit faire face à des problèmes sociaux comme la pauvreté, la corruption et la violence. En 1994, le soulèvement zapatiste dans le Chiapas revendique plus de droits pour les peuples indigènes. La même année, le Mexique signe l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) avec les États-Unis et le Canada. En 2000, le PRI perd pour la première fois le pouvoir au profit du Parti action nationale (PAN). En 2006, Felipe Calderón lance une guerre contre les cartels de la drogue, qui provoque des milliers de morts et de disparus. En 2012, le PRI revient au pouvoir avec Enrique Peña Nieto, qui lance des réformes structurelles controversées. En 2018, Andrés Manuel López Obrador, du Mouvement de régénération nationale (MORENA), remporte l’élection présidentielle avec un programme de transformation sociale.

Population

Le Mexique est le onzième pays le plus peuplé du monde, avec environ 128 millions d’habitants en 2020. La population mexicaine est le résultat d’un métissage entre les peuples indigènes, les Européens, les Africains et les Asiatiques. Selon le recensement de 2020, 56 % des Mexicains se considèrent comme métis, 21 % comme indigènes, 16 % comme blancs et 5 % comme noirs ou autres. Le Mexique est un pays multiculturel et plurilingue, où coexistent plus de 60 groupes ethniques et plus de 60 langues indigènes. Le Mexique est également un pays majoritairement urbain, avec plus de 80 % de la population vivant dans des villes. La ville la plus peuplée est Mexico, la capitale, qui compte plus de 20 millions d’habitants dans son aire métropolitaine.

Langues parlées

La langue officielle du Mexique est l’espagnol, qui est parlé par plus de 95 % de la population. L’espagnol mexicain est une variante de l’espagnol qui a subi l’influence des langues indigènes, notamment le nahuatl. Le Mexique reconnaît également 68 langues indigènes comme langues nationales, dont les plus parlées sont le nahuatl, le maya yucatèque, le mixtèque, le zapotèque et le tseltal. Ces langues sont parlées par environ 7 % de la population, principalement dans les zones rurales et les États du sud du pays. Le Mexique compte également des communautés qui parlent d’autres langues étrangères, comme l’anglais, le français, l’allemand ou l’italien.

Capitale et villes principales

La capitale du Mexique est Mexico (officiellement Ciudad de México), qui est également la plus grande ville du pays et la quatrième plus grande ville du monde. Mexico est le centre politique, économique, culturel et éducatif du pays. Elle abrite le siège du gouvernement fédéral, le Congrès de l’Union, la Cour suprême de justice, ainsi que de nombreuses institutions publiques et privées. Mexico est également une ville riche en histoire et en patrimoine, avec des monuments comme le Zócalo (la place principale), la cathédrale métropolitaine, le Palais national ou le Templo Mayor (le temple principal des Aztèques). Mexico est aussi une ville moderne et cosmopolite, avec des gratte-ciel, des musées, des théâtres, des parcs et des avenues animées. Les autres villes principales du Mexique sont : – Guadalajara (Jalisco) : la deuxième ville du pays et la capitale culturelle du Mexique. Elle est connue pour être le berceau du mariachi, du tequila et de la charrería (l’équitation traditionnelle mexicaine). Elle abrite également des monuments historiques comme la cathédrale ou l’hospice Cabañas. – Monterrey (Nuevo León) : la troisième ville du pays et la capitale industrielle du Mexique. Elle est située au pied des montagnes de la Sierra Madre orientale et offre un contraste entre modernité et tradition. Elle possède des musées, des parcs, des centres commerciaux et des quartiers historiques comme le Barrio Antiguo. – Puebla (Puebla) : la quatrième ville du pays et une ville coloniale classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Elle est célèbre pour son architecture baroque, ses églises ornées de talavera (une céramique colorée) et sa gastronomie typique comme les mole poblano (une sauce au chocolat et aux épices) ou les chiles en nogada (des piments farcis recouverts d’une sauce blanche aux noix). – Cancún (Quintana Roo) : la cinquième ville du pays et la principale destination touristique du Mexique. Elle est située sur la côte caribéenne et offre des plages de sable blanc, des eaux turquoise et une vie nocturne animée. Elle est également le point de départ pour visiter les sites archéologiques mayas comme Chichén Itzá ou Tulum.

Régime politique

Le Mexique est une république fédérale représentative et démocratique, composée de 32 entités fédératives (31 États et la Ville de Mexico). Le pouvoir exécutif est exercé par le président de la République, élu au suffrage universel direct pour un mandat de six ans non renouvelable. Le président nomme les membres du cabinet et dirige la politique nationale et internationale. Le pouvoir législatif est détenu par le Congrès de l’Union, formé de deux chambres : la Chambre des députés, composée de 500 membres élus pour trois ans, et le Sénat, composé de 128 membres élus pour six ans. Le Congrès vote les lois fédérales et contrôle le budget. Le pouvoir judiciaire est incarné par la Cour suprême de justice, composée de 11 juges nommés par le président avec l’approbation du Sénat pour 15 ans. La Cour suprême interprète la Constitution et juge les affaires constitutionnelles. Le Mexique est un pays multipartite, où coexistent plusieurs partis politiques qui représentent différentes idéologies et intérêts. Les principaux partis sont : – Le Parti révolutionnaire institutionnel (PRI) : le parti historique issu de la révolution mexicaine, qui a dominé la vie politique pendant plus de 70 ans. Il se définit comme un parti social-démocrate et nationaliste. Il a perdu le pouvoir en 2000 et en 2018, mais reste présent au niveau local. – Le Parti action nationale (PAN) : le principal parti d’opposition au PRI pendant des décennies, qui a remporté les élections présidentielles en 2000 et en 2006. Il se définit comme un parti conservateur et libéral. Il a perdu le pouvoir en 2012 et en 2018, mais reste présent au niveau local. – Le Mouvement de régénération nationale (MORENA) : le parti fondé par l’actuel président Andrés Manuel López Obrador, qui a remporté les élections présidentielles en 2018 avec une large majorité. Il se définit comme un parti progressiste et de gauche. Il a également obtenu la majorité au Congrès et dans plusieurs États. – Le Parti de la révolution démocratique (PRD) : le parti issu d’une scission du PRI en 1989, qui a été le principal représentant de la gauche mexicaine jusqu’à l’émergence de MORENA. Il se définit comme un parti socialiste et démocrate. Il a perdu de son influence et de ses membres au profit de MORENA, mais reste présent au niveau local. – Le Parti du travail (PT) : le parti fondé en 1990, qui se définit comme un parti communiste et révolutionnaire. Il a formé une coalition avec MORENA et le Parti vert écologiste du Mexique (PVEM) pour les élections de 2018, mais conserve son autonomie. – Le Parti vert écologiste du Mexique (PVEM) : le parti fondé en 1986, qui se définit comme un parti écologiste et centriste. Il a formé une coalition avec MORENA et le PT pour les élections de 2018, mais conserve son autonomie. – Le Mouvement citoyen (MC) : le parti fondé en 1997, qui se définit comme un parti social-libéral et progressiste. Il a formé une coalition avec le PAN et le PRD pour les élections de 2018, mais conserve son autonomie .

Economie

Le Mexique est la quinzième économie mondiale, avec un produit intérieur brut (PIB) de 1,2 billion de dollars en 2020. Le Mexique est un pays émergent, qui a connu une croissance économique soutenue depuis les années 1990, malgré des crises financières et sociales. Le Mexique est un pays ouvert au commerce international, qui fait partie de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) avec les États-Unis et le Canada depuis 1994, et qui a signé des accords commerciaux avec plus de 40 pays. Le Mexique est également membre de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), du Groupe des vingt (G20) et du Forum de coopération économique Asie-Pacifique (APEC). Le Mexique est un pays diversifié sur le plan économique, qui dispose de ressources naturelles importantes comme le pétrole, le gaz naturel, l’or, l’argent ou le cuivre. Le secteur primaire représente environ 3 % du PIB et emploie environ 13 % de la population active. Les principales activités sont l’agriculture, l’élevage, la pêche et l’exploitation forestière. Le Mexique est un grand producteur et exportateur de produits agricoles comme le maïs, le blé, le riz, les haricots, les tomates, les avocats, les agrumes ou le café. Le secteur secondaire représente environ 29 % du PIB et emploie environ 24 % de la population active. Les principales activités sont l’industrie manufacturière, la construction, l’extraction minière et la production d’énergie. Le Mexique est un grand producteur et exportateur de produits manufacturés comme les automobiles, les machines, les appareils électriques, les textiles ou les produits chimiques. Le secteur tertiaire représente environ 68 % du PIB et emploie environ 63 % de la population active. Les principales activités sont les services financiers, le commerce, le tourisme, les transports, la communication, l’éducation ou la santé. Le Mexique est une destination touristique majeure, qui attire plus de 40 millions de visiteurs par an grâce à ses sites naturels, culturels et historiques .

Culture

Le Mexique est un pays riche et divers sur le plan culturel, qui reflète son héritage précolombien, colonial et contemporain. Le Mexique est reconnu pour sa créativité artistique, qui s’exprime à travers la peinture, la sculpture, l’architecture, la littérature, le cinéma ou le théâtre. Parmi les artistes mexicains les plus célèbres, on peut citer Diego Rivera, Frida Kahlo, José Clemente Orozco, David Alfaro Siqueiros, Octavio Paz, Carlos Fuentes, Juan Rulfo, Luis Buñuel ou Guillermo del Toro. Le Mexique est également fier de ses traditions populaires, qui se manifestent à travers l’artisanat, les fêtes, les danses ou les costumes. Parmi les traditions mexicaines les plus connues, on peut citer le jour des morts (une célébration qui rend hommage aux ancêtres), la piñata (une figurine remplie de bonbons que l’on casse avec un bâton), le lucha libre (un spectacle de catch masqué) ou les alebrijes (des créatures fantastiques en papier mâché). Le Mexique est un pays multiculturel et plurilingue, où coexistent plus de 60 groupes ethniques et plus de 60 langues indigènes. Le Mexique reconnaît et valorise la diversité culturelle et linguistique de ses peuples autochtones, qui ont contribué à forger l’identité nationale .

Cuisine

La cuisine mexicaine est une des plus variées et savoureuses du monde, qui résulte du métissage entre les influences indigènes, espagnoles, africaines et asiatiques. La cuisine mexicaine est basée sur des ingrédients comme le maïs, le haricot, le piment, la tomate, l’avocat ou le cacao. Parmi les plats mexicains les plus typiques, on peut citer les tacos (des tortillas de maïs garnies de viande, de fromage ou de légumes), les enchiladas (des tortillas de maïs trempées dans une sauce piquante et farcies de viande ou de fromage), les quesadillas (des tortillas de maïs ou de blé pliées et remplies de fromage fondu), les tamales (des pâtes de maïs cuites à la vapeur dans des feuilles de maïs ou de bananier), les pozole (une soupe de maïs avec du porc ou du poulet), les mole (des sauces épaisses à base de chocolat et d’épices) ou les chilaquiles (des tortillas frites coupées en morceaux et recouvertes de sauce verte ou rouge). La cuisine mexicaine est également riche en desserts comme les flans (des crèmes cuites au four avec du caramel), les churros (des pâtes frites en forme de bâtonnets saupoudrées de sucre ou de cannelle) ou les dulces (des confiseries à base de fruits ou de lait). La boisson nationale du Mexique est le tequila, une eau-de-vie distillée à partir de l’agave bleu. Le tequila se boit pur ou mélangé avec du citron et du sel. D’autres boissons populaires sont le mezcal (une eau-de-vie similaire au tequila mais plus forte), la bière (la plus célèbre étant la Corona), le pulque (une boisson fermentée à base de sève d’agave) ou l’atole (une boisson chaude à base de maïs) .

Musique

La musique mexicaine est une expression vivante et festive de la culture et de l’histoire du pays. La musique mexicaine est influencée par les rythmes indigènes, espagnols, africains et européens. Parmi les genres musicaux mexicains les plus représentatifs, on peut citer le mariachi (un ensemble musical composé de guitares, violons, trompettes et voix), le ranchero (un style musical rural qui raconte des histoires d’amour, de bravoure ou de nostalgie), le norteño (un style musical du nord du pays qui utilise l’accordéon et le bajo sexto), le corrido (une ballade narrative qui relate des faits historiques ou sociaux), le son (un style musical régional qui mélange des instruments à cordes, à vent et à percussion), le boléro (un style musical romantique qui provient de Cuba), le cumbia (un style musical et dansant qui provient de Colombie) ou le rock (un style musical moderne qui s’inspire du rock anglo-saxon). Parmi les musiciens mexicains les plus célèbres, on peut citer Pedro Infante, Jorge Negrete, Vicente Fernández, José Alfredo Jiménez, Lola Beltrán, Lila Downs, Carlos Santana, Café Tacuba ou Maná .

Tourisme

Le Mexique est un pays attractif pour les touristes du monde entier, qui viennent découvrir sa richesse naturelle, culturelle et historique. Le Mexique offre des paysages variés, allant des plages paradisiaques aux montagnes enneigées, en passant par les déserts arides et les forêts tropicales. Le Mexique possède également une biodiversité exceptionnelle, avec plus de 200 000 espèces animales et végétales. Le Mexique est un pays chargé d’histoire, qui conserve les vestiges des civilisations précolombiennes, comme les pyramides de Teotihuacán, les temples de Palenque ou les ruines de Chichén Itzá. Le Mexique est aussi un pays doté d’un patrimoine colonial, avec des villes comme Oaxaca, Puebla ou Guanajuato. Le Mexique est enfin un pays vivant et coloré, avec des villes comme Mexico, Guadalajara ou Monterrey, où l’on peut apprécier la gastronomie, l’art, la musique ou la fête. Le Mexique est un pays qui a beaucoup à offrir aux voyageurs curieux et avides de découvertes .