Israël est un pays situé au Proche-Orient, bordé par la mer Méditerranée, le Liban, la Syrie, la Jordanie, l’Égypte et les territoires palestiniens.

Israël

Israël est un pays situé au Moyen-Orient, bordé par la Méditerranée, le Liban, la Syrie, la Jordanie, l’Egypte et la bande de Gaza.

Géographie et climat

Israël a une superficie de 22 072 km², ce qui en fait le 153e pays du monde par sa taille. Il est composé de quatre régions principales: la plaine côtière, les monts de Judée et de Samarie, le désert du Néguev et la vallée du Jourdain. Le point culminant du pays est le mont Hermon, qui atteint 2 224 mètres d’altitude. Le climat d’Israël est principalement méditerranéen, avec des étés chauds et secs et des hivers doux et pluvieux. Le sud du pays connaît un climat désertique, avec des températures extrêmes et peu de précipitations.

Histoire

Israël est le foyer historique du peuple juif, qui y a établi plusieurs royaumes antiques. Après la destruction du second Temple de Jérusalem par les Romains en l’an 70, les Juifs ont connu une longue période de dispersion et de persécution à travers le monde. Au 19e siècle, le mouvement sioniste a émergé pour revendiquer la création d’un État juif en Palestine, alors sous domination ottomane puis britannique. Après la Seconde Guerre mondiale et l’Holocauste, l’ONU a voté en 1947 un plan de partage de la Palestine entre un État juif et un État arabe. Le 14 mai 1948, David Ben Gourion a proclamé l’indépendance d’Israël, qui a été aussitôt attaqué par ses voisins arabes. Depuis lors, Israël a connu plusieurs guerres et conflits avec ses ennemis, notamment la guerre des Six Jours en 1967, la guerre du Kippour en 1973, les guerres du Liban en 1982 et 2006, les intifadas palestiniennes en 1987 et 2000, et les opérations militaires à Gaza en 2008, 2012 et 2014. Israël a également signé des accords de paix avec l’Egypte en 1979, la Jordanie en 1994, les Palestiniens en 1993 et 1995, et plus récemment avec les Émirats arabes unis, Bahreïn, le Maroc et le Soudan en 2020.

Population

Israël compte environ 9,3 millions d’habitants, dont environ 74% sont juifs, 21% sont arabes (musulmans ou chrétiens) et 5% appartiennent à d’autres groupes ethniques ou religieux. La population d’Israël est jeune, avec un âge médian de 30 ans. Elle est également très diverse, avec des origines variées comme l’Europe, l’Afrique du Nord, le Moyen-Orient, l’Asie ou l’Amérique.

Langues parlées

Les langues officielles d’Israël sont l’hébreu et l’arabe. L’hébreu est la langue maternelle de la majorité des Juifs israéliens, tandis que l’arabe est la langue maternelle de la plupart des Arabes israéliens. L’anglais est également largement parlé comme langue seconde ou étrangère. D’autres langues sont également pratiquées par des minorités ou des immigrants, comme le russe, le français, l’amharique ou le yiddish.

Capitale et villes principales

La capitale d’Israël est Jérusalem, qui est également sa plus grande ville avec environ 936 000 habitants. Jérusalem est une ville sainte pour les trois grandes religions monothéistes: le judaïsme, le christianisme et l’islam. Elle abrite des lieux sacrés comme le mur des Lamentations, le dôme du Rocher ou le Saint-Sépulcre. Cependant, le statut de Jérusalem est contesté par les Palestiniens, qui revendiquent Jérusalem-Est comme la capitale de leur futur État. La plupart des pays ne reconnaissent pas Jérusalem comme la capitale d’Israël et maintiennent leurs ambassades à Tel Aviv, la deuxième ville du pays avec environ 460 000 habitants. Tel Aviv est le centre économique, culturel et artistique d’Israël, réputé pour sa vie nocturne, ses plages et son architecture moderne. D’autres villes importantes sont Haïfa, la troisième ville du pays avec environ 285 000 habitants, qui est un grand port et un centre industriel et scientifique; Beer-Sheva, la quatrième ville du pays avec environ 209 000 habitants, qui est la capitale du désert du Néguev et un pôle universitaire et technologique; et Nazareth, la plus grande ville arabe d’Israël avec environ 77 000 habitants, qui est un lieu de pèlerinage chrétien pour être le lieu de naissance de Jésus.

Régime politique

Israël est une démocratie parlementaire, où le pouvoir exécutif est exercé par le Premier ministre, qui est le chef du parti ou de la coalition majoritaire à la Knesset, le parlement unicaméral composé de 120 membres élus au suffrage universel pour quatre ans. Le pouvoir législatif appartient à la Knesset, qui vote les lois et contrôle le gouvernement. Le pouvoir judiciaire est indépendant et comprend la Cour suprême, qui est la plus haute instance juridique du pays et qui peut annuler les lois contraires à la Constitution ou aux droits fondamentaux. Le chef de l’État est le président, qui a un rôle essentiellement symbolique et qui est élu par la Knesset pour sept ans. Le système politique israélien est caractérisé par un multipartisme élevé, avec une multitude de partis représentant différentes idéologies, communautés ou intérêts. Les principaux partis actuels sont le Likoud (droite), le Parti travailliste (gauche), Yesh Atid (centre), Yamina (droite nationaliste), Kahol Lavan (centre-droit), Shas (ultra-orthodoxe séfarade), Judaïsme unifié de la Torah (ultra-orthodoxe ashkénaze), Yisrael Beiteinu (droite laïque), Meretz (gauche écologiste), Ra’am (islamiste arabe), Ta’al (nationaliste arabe) et Balad (panarabe). Le Premier ministre actuel est Naftali Bennett, qui dirige une coalition hétéroclite de huit partis allant de la droite à la gauche en passant par les Arabes.

Economie

Israël a une économie développée et diversifiée, basée sur les secteurs des services, de l’industrie et de l’agriculture. Le produit intérieur brut (PIB) d’Israël était de 417 milliards de dollars en 2020, ce qui le classait au 34e rang mondial. Le PIB par habitant était de 46 376 dollars, ce qui le classait au 22e rang mondial. Les principaux partenaires commerciaux d’Israël sont les États-Unis, la Chine, l’Union européenne et l’Inde. Les principaux produits exportés sont les machines, les équipements électriques, les produits pharmaceutiques, les diamants et les produits agricoles. Les principaux produits importés sont les machines, les équipements électriques, les véhicules, les produits pétroliers et les produits alimentaires. Israël est connu pour son innovation technologique et scientifique, avec un nombre élevé de brevets déposés, de start-ups créées et de prix Nobel obtenus. Israël investit beaucoup dans la recherche et le développement (R&D), notamment dans les domaines de l’informatique, des télécommunications, de la biotechnologie, de l’aérospatiale ou de la défense.

Culture

La culture israélienne est le résultat du mélange de différentes traditions juives et non juives qui se sont rencontrées au cours de l’histoire. On y trouve des influences de la culture arabe, méditerranéenne, européenne et orientale. La culture israélienne se manifeste à travers la littérature, le cinéma, le théâtre, la danse, les arts plastiques, la mode et les fêtes. Parmi les écrivains israéliens célèbres, on peut citer Amos Oz, David Grossman, Etgar Keret ou A.B. Yehoshua. Le cinéma israélien a remporté plusieurs prix internationaux, avec des réalisateurs comme Eran Riklis, Ari Folman, Joseph Cedar ou Nadav Lapid. Le théâtre israélien est également reconnu, avec des troupes comme le Théâtre national Habima, le Théâtre Cameri ou le Théâtre arabe-al-Midan. La danse israélienne est marquée par la créativité et l’innovation, avec des chorégraphes comme Ohad Naharin, Rina Schenfeld ou Yasmeen Godder. Les arts plastiques israéliens sont variés et reflètent les différentes facettes de la société israélienne, avec des artistes comme Yaacov Agam, Menashe Kadishman, Sigalit Landau ou Michal Rovner. La mode israélienne est également dynamique et originale, avec des créateurs comme Alon Livne, Dorit Bar Or ou Ronen Chen. Les fêtes israéliennes sont nombreuses et célèbrent à la fois les événements historiques et religieux du peuple juif. Parmi les plus importantes, on peut citer Pessa’h (la Pâque juive), Yom Haatsmaout (le jour de l’indépendance), Rosh Hashana (le nouvel an juif), Yom Kippour (le jour du pardon), Souccot (la fête des cabanes), Hanouka (la fête des lumières), Pourim (la fête des sorts) ou Lag Baomer (la fête du feu).

Cuisine

La cuisine israélienne est également le fruit du métissage de différentes cuisines juives et régionales. On y trouve des influences de la cuisine méditerranéenne, orientale, européenne et nord-africaine. La cuisine israélienne est riche en légumes, fruits, céréales, légumineuses, herbes aromatiques et épices. Parmi les plats typiques, on peut citer le houmous (purée de pois chiches), le falafel (boulettes frites de pois chiches), le shakshouka (œufs pochés dans une sauce tomate épicée), le shawarma (viande grillée à la broche), le sabich (sandwich à base d’aubergines frites et d’œufs durs), le couscous (semoule accompagnée de viande et de légumes), le tahini (crème de sésame), le labneh (yaourt égoutté), le borekas (feuilletés fourrés au fromage ou aux épinards), le halva (confiserie à base de sésame) ou encore le malabi (crème à la rose). La cuisine israélienne est également réputée pour ses pâtisseries orientales, comme les baklavas (feuilletés au miel et aux noix), les knafeh (cheesecake à la fleur d’oranger et aux pistaches) ou les maamoul (gâteaux fourrés aux dattes ou aux noix). Pour accompagner ces délices, on peut boire du thé à la menthe, du café turc, du jus de grenade ou du vin israélien.

Musique

La musique israélienne est un autre domaine où se mêlent les influences diverses des cultures juives et non juives. On y trouve des genres musicaux variés, comme la musique folklorique, la musique classique, la musique populaire, la musique rock, la musique électronique ou la musique orientale. La musique folklorique israélienne puise dans les traditions musicales juives, notamment la musique klezmer (musique instrumentale d’Europe de l’Est), la musique séfarade (musique judéo-espagnole) ou la musique yéménite (musique judéo-arabe). La musique classique israélienne compte des compositeurs renommés, comme Paul Ben-Haim, Oedoen Partos, Noam Sheriff ou Tzvi Avni. La musique populaire israélienne est très éclectique et reflète les goûts et les tendances du public israélien. Parmi les artistes les plus connus, on peut citer Arik Einstein, Shlomo Artzi, Ofra Haza, Yehudit Ravitz, Eyal Golan, Idan Raichel, Omer Adam ou Netta Barzilai. La musique rock israélienne est également très présente, avec des groupes comme Mashina, Ethnix, HaYehudim, Teapacks ou Asaf Avidan. La musique électronique israélienne est également très développée, avec des artistes comme Infected Mushroom, Astrix, Skazi ou Offer Nissim. La musique orientale israélienne est un genre musical qui incorpore des éléments de musique arabe à des chants en hébreu ou en araméen. Appelée aussi mizrahit muzika ou mizika yam tikhonit, elle s’inscrit dans la musique méditerranéenne avec des artistes comme Haïm Moshé, Ofer Lévi, Ofra Haza, Zohar Argov, Yair Dalal, Émile Zrihan ou Zehava Ben.

Tourisme

Israël est un pays qui offre de nombreuses possibilités de tourisme, que ce soit pour les amateurs d’histoire, de religion, de nature ou de culture. Voici quelques idées de lieux à visiter en Israël :

  • Jérusalem : la capitale d’Israël est une ville incontournable pour les voyageurs qui veulent découvrir les lieux saints des trois grandes religions monothéistes. On peut y admirer le Mur des Lamentations, le Dôme du Rocher, le Saint-Sépulcre, mais aussi se promener dans la vieille ville et ses quartiers pittoresques. Jérusalem est aussi une ville moderne et dynamique, avec des musées, des marchés, des restaurants et des bars. Pour en savoir plus sur Jérusalem, vous pouvez consulter ce guide.
  • Tel-Aviv : la deuxième ville d’Israël est le centre économique, culturel et artistique du pays. C’est une ville cosmopolite et tolérante, qui offre une vie nocturne animée, des plages de sable fin, des musées et des galeries d’art. Tel-Aviv est aussi connue pour son architecture Bauhaus, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Pour en savoir plus sur Tel-Aviv, vous pouvez consulter ce guide.
  • La mer Morte : située à 400 mètres en dessous du niveau de la mer, c’est le point le plus bas de la planète. Elle doit son nom à sa forte salinité qui empêche toute vie aquatique. Elle est réputée pour ses vertus thérapeutiques et ses paysages lunaires. On peut y flotter sans effort sur l’eau et se recouvrir de boue aux propriétés bénéfiques pour la peau. Pour en savoir plus sur la mer Morte, vous pouvez consulter cet article.
  • Massada : c’est une forteresse construite par le roi Hérode au sommet d’un plateau rocheux dominant la mer Morte. Elle fut le théâtre d’un épisode tragique de l’histoire juive : en l’an 73 après J.-C., les derniers rebelles juifs qui s’y étaient réfugiés face à l’armée romaine préférèrent se suicider plutôt que se rendre. On peut y accéder par un téléphérique ou par un sentier escarpé et y admirer les vestiges archéologiques et la vue panoramique. Pour en savoir plus sur Massada, vous pouvez consulter cet article.
  • Le désert du Néguev : c’est le désert qui couvre plus de la moitié du territoire israélien. Il offre des paysages variés, allant des canyons aux oasis, en passant par les cratères et les dunes. On peut y pratiquer des activités comme la randonnée, le vélo, le 4×4 ou le camping. On peut aussi y visiter des sites comme le Makhtesh Ramon (le plus grand cratère érosif du monde), le parc national d’Ein Avdat (une réserve naturelle avec des sources et des cascades) ou la ville de Beer-Sheva (la capitale du Néguev). Pour en savoir plus sur le désert du Néguev, vous pouvez consulter cet article.