e Bangladesh est un pays d’Asie du Sud situé dans le delta du Gange et du Brahmapoutre.

Bangladesh

Le Bangladesh est un pays d’Asie du Sud situé dans le delta du Gange et du Brahmapoutre.

Géographie et climat

Le Bangladesh a une superficie de 147 570 km2, dont 6,4 % d’eau. Il est bordé par l’Inde à l’ouest, au nord et à l’est, et par la Birmanie au sud-est. Il a une côte de 580 km le long du golfe du Bengale. C’est l’un des pays les plus densément peuplés du monde, avec environ 1 305 habitants par km2. Le Bangladesh est constitué d’une plaine fertile mais sujette aux cyclones tropicaux et aux inondations des moussons. Le climat est tropical, avec des étés chauds et humides et des hivers doux et secs. La température moyenne annuelle est de 25 °C, avec des variations régionales.

Histoire

Le Bangladesh fait partie de la région historique et ethnolinguistique du Bengale, qui a été divisée lors de la partition des Indes en 1947. Le pays est devenu la partie orientale du Pakistan, fondé sur la religion majoritaire commune, l’islam. Cependant, le lien entre les deux parties du Pakistan s’est révélé fragile face à la discrimination politique, linguistique et économique exercée par le pouvoir aux mains du Pakistan occidental. Les Bengalis du Pakistan oriental ont déclaré l’indépendance en 1971, appuyés par l’Inde et l’URSS. Un conflit d’une grande violence s’est ensuivi, faisant entre 300 000 et 3 millions de morts, 10 millions de réfugiés et au moins 200 000 viols avérés. Le Bangladesh a été reconnu comme un État souverain le 16 décembre 1971. Depuis lors, le pays a connu des troubles politiques, avec quatorze chefs de gouvernement et au moins quatre coups d’État dans les années qui ont suivi.

Population

Le Bangladesh compte environ 170 millions d’habitants en 2023, ce qui en fait le huitième pays le plus peuplé du monde. La majorité de la population est musulmane (91 %), suivie par les hindous (8 %), les bouddhistes (0,6 %) et les chrétiens (0,3 %). La population est majoritairement rurale (64 %), mais il existe une forte urbanisation, notamment dans la capitale Dhaka et la ville portuaire de Chittagong. Le taux d’alphabétisation est de 74 %, le taux de natalité est de 18 pour mille et le taux de mortalité est de 5 pour mille. L’espérance de vie est de 72 ans pour les hommes et de 75 ans pour les femmes

Langues parlées

La langue officielle et nationale du Bangladesh est le bengali , une langue indo-aryenne parlée par environ 98 % de la population. Le bengali a un statut particulier dans l’histoire du pays, car il a été le symbole de la résistance contre l’imposition de l’ourdou comme langue officielle du Pakistan en 1952. Le bengali s’écrit avec un alphabet dérivé du devanagari . Il existe également des langues minoritaires parlées par les peuples autochtones des régions montagneuses du sud-est, comme le chakma , le manipuri , le bihari , le marma , le santal , le mro , le tanchangya , le bawm , le tripuri , le khasi , le khumi , le kukui , le garo ou le bisnupriya manipuri . L’anglais est largement utilisé comme langue seconde, notamment dans les domaines de l’éducation, du commerce et de l’administration.

Capitale et villes principales

La capitale et la plus grande ville du Bangladesh est Dhaka , située sur les rives du fleuve Buriganga . Dhaka compte environ 21 millions d’habitants dans son agglomération, ce qui en fait la neuvième plus grande métropole du monde. Dhaka est le centre politique, financier et culturel du pays, avec de nombreux monuments historiques, musées, mosquées, temples et marchés. La deuxième plus grande ville est Chittagong , située sur la côte du golfe du Bengale. Chittagong compte environ 7 millions d’habitants dans son agglomération, ce qui en fait la deuxième plus grande métropole du pays. Chittagong est le principal port du Bangladesh, ainsi qu’un important centre industriel, commercial et touristique. D’autres villes importantes sont Khulna , Rajshahi , Sylhet , Barisal , Mymensingh , Rangpur et Comilla.

Régime politique

Le Bangladesh est une république parlementaire unitaire à parti dominant. Le président est le chef de l’État, élu par le Parlement pour un mandat de cinq ans. Le président a un rôle essentiellement honorifique, sauf en cas de crise constitutionnelle. Le pouvoir exécutif est exercé par le Premier ministre, qui est le chef du gouvernement et le leader du parti majoritaire au Parlement. Le pouvoir législatif appartient au Parlement, appelé Jatiya Sangsad , qui compte 350 membres élus pour cinq ans, dont 300 au suffrage universel direct et 50 réservés aux femmes. Le pouvoir judiciaire est indépendant du pouvoir exécutif et législatif, et comprend la Cour suprême, la Haute Cour et les tribunaux inférieurs. Le système juridique est basé sur le droit anglais et le droit islamique. Le parti politique dominant depuis 2009 est la Ligue Awami , dirigée par Sheikh Hasina , la fille du père fondateur du Bangladesh, Sheikh Mujibur Rahman . L’opposition principale est le Parti nationaliste du Bangladesh , dirigé par Khaleda Zia , la veuve de l’ancien président Ziaur Rahman.

Economie

Le Bangladesh a une économie en développement, avec un PIB nominal de 446 milliards de dollars en 2023, ce qui en fait la 33e économie mondiale. Le PIB par habitant est de 2 621 dollars, ce qui classe le pays parmi les pays à faible revenu. Le PIB en parité de pouvoir d’achat est de 1 476 milliards de dollars, ce qui en fait la 25e économie mondiale. Le PIB par habitant en PPA est de 8 673 dollars, ce qui classe le pays parmi les pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure. Le taux de croissance du PIB est de 9,99 % en 2023, ce qui fait du Bangladesh l’une des économies les plus dynamiques du monde. Le secteur primaire représente 13 % du PIB, le secteur secondaire 29 % et le secteur tertiaire 58 %. Les principales industries sont le textile, l’agroalimentaire, le cuir, les produits pharmaceutiques, l’acier, le ciment et la construction navale. Les principales exportations sont les vêtements, les produits agricoles, les produits chimiques et les produits manufacturés. Les principaux partenaires commerciaux sont l’Union européenne, les États-Unis, l’Inde et la Chine. Le Bangladesh reçoit également une importante aide au développement de la part des pays occidentaux et des institutions internationales. Les principaux défis économiques sont la pauvreté, la corruption, l’inflation, le chômage, le déficit budgétaire, le déficit commercial et la vulnérabilité aux catastrophes naturelles.

Culture

La culture du Bangladesh est influencée par la culture bengalie, qui remonte à plus de mille ans. La culture bengalie se caractérise par sa richesse littéraire, artistique, musicale et culinaire. La littérature bengalie comprend des œuvres classiques comme celles de Rabindranath Tagore, Kazi Nazrul Islam ou Bankim Chandra Chattopadhyay, ainsi que des œuvres modernes comme celles de Taslima Nasreen, Humayun Ahmed ou Muhammad Zafar Iqbal. L’art bengali comprend des formes traditionnelles comme la peinture à l’alpona, la poterie, le kantha ou le nakshi katha, ainsi que des formes contemporaines comme la peinture abstraite, le cinéma ou la photographie. La musique bengalie englobe des genres variés comme la musique classique, le rabindra sangeet, le nazrul geeti, le baul, le lalon geeti, le folk, le rock ou la pop. La danse bengalie inclut des styles comme le manipuri, le bharatanatyam, le kathak ou le gaudiya nritya. La cuisine bengalie est basée sur le riz et le poisson, avec l’utilisation d’épices comme la moutarde, le curcuma ou le piment. Les plats typiques sont le biryani, le korma, le dal, le bhuna, le curry de crevettes ou de poisson-chat, les pitha ou les misti doi

Cuisine

La cuisine du Bangladesh est un reflet de la diversité géographique et culturelle du pays. Elle se distingue de la cuisine indienne par l’utilisation plus fréquente de la viande, notamment du bœuf et du mouton. Elle se distingue également de la cuisine bengalie par l’influence de la cuisine arabe, persane et turque, apportée par les conquérants musulmans. Les plats bangladais sont souvent riches et aromatiques, avec l’utilisation de ghee, de noix de coco, de fruits secs ou de fruits confits. Parmi les plats populaires, on trouve le hilsa curry (curry de hareng), le chingri malai curry (curry de crevettes à la crème de coco), le dal (soupe de lentilles), le paratha (pain plat feuilleté), le dhokar dalna (gâteau de lentilles au curry), le chachchari (ragoût de légumes), les samosas (beignets fourrés), les fuchka (boulettes frites garnies de pommes de terre et de pois chiches) ou les ras malai (boulettes de fromage dans un sirop sucré). Le thé noir est la boisson nationale et est souvent servi avec du lait et du sucre

Musique

La musique du Bangladesh couvre un large éventail de styles. La musique classique bangladaise est basée sur des modes appelés ragas. Elle a été influencée par la musique hindoustanie et la musique carnatique. Parmi les maîtres de la musique classique bangladaise, on peut citer Ustad Alauddin Khan, Ustad Ayet Ali Khan ou Pandit Ravi Shankar. La musique folklorique bangladaise est caractérisée par sa simplicité et son expression spirituelle. Elle comprend des genres comme le baul, le lalon geeti, le murshidi, le marfati ou le bhawaiya. Parmi les grands noms de la musique folklorique bangladaise, on peut mentionner Lalon Fakir, Abbasuddin Ahmed, Shah Abdul Karim ou Radharaman Dutta. La musique moderne bangladaise est influencée par la musique occidentale et indienne. Elle comprend des genres comme le rabindra sangeet (chansons inspirées par Rabindranath Tagore), le nazrul geeti (chansons inspirées par Kazi Nazrul Islam), l’adhunik (musique moderne), le rock ou la pop. Parmi les artistes célèbres de la musique moderne bangladaise, on peut citer Runa Laila, Sabina Yasmin, Ferdous Wahid, Ayub Bachchu, James, Arnob ou Habib Wahid

Tourisme

Le Bangladesh est un pays qui offre de nombreuses possibilités de tourisme, tant culturel que naturel. Quelques-unes des attractions touristiques les plus populaires du pays :

  • Le Sundarbans : Le Sundarbans est la plus grande forêt de mangroves du monde, qui s’étend sur environ 10 000 km2 entre le Bangladesh et l’Inde. C’est un site du patrimoine mondial de l’UNESCO, qui abrite une biodiversité exceptionnelle, notamment le tigre du Bengale, le crocodile marin, le dauphin de l’Irrawaddy, le python réticulé et plus de 300 espèces d’oiseaux. Le Sundarbans est un lieu idéal pour les amateurs de nature et d’aventure, qui peuvent explorer la forêt en bateau, à pied ou en jeep.
  • La mosquée Baitul Mukarram : La mosquée Baitul Mukarram est la mosquée nationale du Bangladesh, située au cœur de la capitale Dhaka. C’est la dixième plus grande mosquée du monde, avec une capacité de 40 000 fidèles. Elle a été construite entre 1960 et 1968, dans un style architectural moderne inspiré de la Kaaba de La Mecque. La mosquée Baitul Mukarram est un symbole de l’identité islamique du pays, ainsi qu’un lieu de prière et de rassemblement pour les musulmans.
  • Le musée du Bangladesh : Le musée du Bangladesh est le plus grand et le plus ancien musée du pays, fondé en 1913. Il est situé à Dhaka, dans un bâtiment colonial qui était autrefois la résidence du vice-roi des Indes. Le musée du Bangladesh présente une collection variée d’objets relatifs à l’histoire, à la culture, à l’art et à la nature du pays. On peut y admirer des sculptures, des peintures, des monnaies, des armes, des textiles, des fossiles, des animaux empaillés et plus encore. Le musée du Bangladesh est un lieu incontournable pour les amateurs de culture et d’éducation.
  • Le temple Kantaji : Le temple Kantaji est un temple hindou dédié au dieu Krishna, situé dans le district de Dinajpur. Il a été construit entre 1704 et 1722, dans un style architectural unique mêlant les influences islamique, hindoue et bouddhiste. Le temple Kantaji est célèbre pour ses terracotta , des plaques d’argile cuites ornées de scènes religieuses et mythologiques. Le temple Kantaji est un chef-d’œuvre artistique et un lieu de pèlerinage pour les hindous.
  • La plage de Cox’s Bazar : La plage de Cox’s Bazar est la plus longue plage naturelle du monde, avec une longueur de 120 km. Elle est située sur la côte sud-est du pays, face au golfe du Bengale. La plage de Cox’s Bazar est une destination touristique prisée pour ses paysages magnifiques, son sable fin et son climat agréable. On peut y pratiquer diverses activités comme la baignade, le surf, le jet-ski, le parapente ou le quad. La plage de Cox’s Bazar est également proche de plusieurs îles et réserves naturelles, comme l’île Saint-Martin , le parc marin Teknaf ou l’île Sonadia .

Ces attractions ne sont qu’un aperçu de ce que le Bangladesh a à offrir aux touristes. Il existe encore bien d’autres lieux à découvrir dans ce pays fascinant et diversifié.