Est-ce qu’on pourra aller fumer le cannabis en Allemagne ?

Bien sûr ! À partir du 1er avril 2024, l’Allemagne a légalisé la culture, la possession et la consommation de cannabis. Voici quelques points importants à retenir :

  1. Quantité autorisée : Vous pouvez acheter jusqu’à 25 grammes de cannabis par jour.
  2. Culture personnelle : Vous avez également la possibilité de cultiver jusqu’à trois plants pour votre usage personnel.
  3. Restrictions : Cependant, la consommation et la possession de cannabis restent strictement encadrées. Il est interdit de consommer près de mineurs, d’écoles, de crèches et d’installations sportives. Les jeunes de moins de 18 ans ne sont pas autorisés à posséder ou à consommer du cannabis.
  4. Clubs de cannabis : À partir du 1er juillet, vous pourrez rejoindre des “clubs de cannabis” pour cultiver et distribuer cette plante. Ces clubs pourront vendre jusqu’à 25 grammes par jour et 50 grammes par mois à leurs membres (maximum de 500 personnes). Entre 18 et 21 ans, les membres des clubs pourront obtenir jusqu’à 30 grammes par mois de cannabis avec un taux de principe actif THC limité à 10 %. Ces clubs seront également chargés de distribuer des graines et des boutures de cannabis à leurs membres pour la culture à domicile.

L’Allemagne emboîte le pas à Malte et au Luxembourg, qui ont déjà légalisé le cannabis récréatif respectivement en 2021 et en 2023. Cette décision vise à mieux contrôler la consommation de cannabis et à réduire les risques liés au marché noir. En effet, le cannabis acheté illégalement peut comporter des risques pour la santé, notamment s’il a été coupé avec d’autres substances ou si sa teneur en tétrahydrocannabinol (THC) est inconnue.

La légalisation du cannabis en Allemagne a des implications importantes pour la santé. Voici quelques points à considérer :

  1. Effets positifs :
    • Réduction du marché noir : En légalisant le cannabis, l’Allemagne espère réduire le marché noir et la criminalité associée à la vente illégale de cette substance.
    • Contrôle de la qualité : Les produits vendus légalement seront soumis à des contrôles de qualité, ce qui réduit les risques liés à la consommation de cannabis contaminé ou coupé avec d’autres substances.
    • Accès médical : La légalisation facilite l’accès au cannabis à des fins médicales, notamment pour les patients souffrant de douleurs chroniques, de nausées liées à la chimiothérapie, ou d’autres affections.
  2. Risques potentiels :
    • Dépendance : Le cannabis peut entraîner une dépendance psychologique chez certaines personnes. Il est important de surveiller sa consommation et de ne pas en abuser.
    • Effets sur la santé mentale : Chez les individus prédisposés, la consommation de cannabis peut aggraver des troubles mentaux tels que l’anxiété, la dépression et la schizophrénie.
    • Effets à long terme : L’utilisation fréquente et prolongée de cannabis peut avoir des effets néfastes sur la mémoire, la concentration et la coordination.
  3. Précautions :
    • Conduite automobile : La conduite sous l’influence du cannabis est dangereuse et illégale. Il peut altérer la perception, la coordination et le temps de réaction.
    • Grossesse et allaitement : Les femmes enceintes ou allaitantes devraient éviter la consommation de cannabis, car cela peut affecter le développement du fœtus ou du nourrisson.
    • Jeunesse : Les jeunes de moins de 18 ans ne devraient pas consommer de cannabis, même s’il est légal. Leur cerveau est encore en développement et vulnérable aux effets du THC.

En fin de compte, la légalisation du cannabis en Allemagne est un sujet complexe avec des avantages et des inconvénients. Il est essentiel que les individus soient informés des risques et prennent des décisions éclairées concernant leur consommation. Si vous envisagez d’utiliser du cannabis, consultez un professionnel de la santé pour obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle.

En France, la consommation de cannabis récréatif est strictement interdite. Il est illégal d’en fumer ou d’en posséder, sous peine d’une amende de 200 €. Si la personne ne paie pas l’amende, un procès peut avoir lieu devant le tribunal correctionnel. Dans ce cas, elle risque jusqu’à un an de prison et 3 750 € d’amende.

Cependant, malgré cette interdiction, les usages de cannabis restent répandus en France. Voici quelques faits intéressants :

  • Expérimentation : En 2020, près de la moitié des adultes (46 %) en France ont déjà consommé du cannabis. Entre 2017 et 2020, la diffusion du cannabis s’est stabilisée, avec 45 % d’expérimentation en 2017 et 46 % en 2020.
  • Usagers réguliers : En 2020, environ 3,2 % des adultes ont déclaré une consommation régulière (au moins 10 fois par mois), en légère baisse par rapport à 2017 (3,6 %).
  • Prédominance masculine : Plus de 5 hommes sur 10 ont déjà consommé du cannabis au cours de leur vie (55 %), contre moins de 4 femmes sur 10 (38 %). Cependant, l’écart entre les niveaux d’usage dans l’année entre les hommes et les femmes reste marqué.
  • Modes de consommation : La plupart des usagers consomment du cannabis sous forme de joint (94 %). L’herbe est plus fréquemment utilisée que la résine. Parmi ceux qui ont fumé un joint lors de leur dernier usage, 61 % ont pris de l’herbe et 37 % de la résine, presque tous l’ayant mélangé avec du tabac (95 %).

Il est important de noter que malgré les sanctions légales, la France demeure l’un des pays européens avec les plus gros consommateurs de cannabis. Environ 44,8 % des Français âgés de 15 à 64 ans ont déjà fumé un joint de cannabis, soit environ 18 millions de personnes.

1 avril 2024 10h58

256 vues totales, 1 aujourd'hui