La Cité internationale de la langue française

Emmanuel Macron inaugure ce lundi son grand projet culturel dans l’Aisne, nourri d’une volonté de reconquête face aux avancées du Rassemblement national.

Emmanuel Macron inaugure ce lundi son grand projet culturel dans l’Aisne, nourri d’une volonté de reconquête face aux avancées du Rassemblement national. Il s’agit de la Cité internationale de la langue française, installée dans le château de Villers-Cotterêts, où François Ier avait signé en 1539 l’ordonnance imposant l’usage du français dans les actes officiels. Ce lieu se veut être le “coeur battant de la francophonie” et un symbole de l’ouverture au monde.

Mais ce projet ambitieux, qui a coûté plus de 210 millions d’euros, suscite aussi des critiques de la part de certains habitants, qui dénoncent une dépense excessive et un décalage avec les réalités du territoire. Villers-Cotterêts est une ville marquée par le chômage et la désindustrialisation, qui a basculé dans le giron du Rassemblement national en 2014. La mairie, dirigée par Franck Briffaut, voit d’un mauvais oeil cette initiative présidentielle, qu’elle juge “hors-sol” et « élitiste ».

Le président de la République espère néanmoins que la Cité internationale de la langue française sera un moteur de développement économique et culturel pour l’Aisne, ainsi qu’un lieu de rayonnement et de dialogue pour la langue française dans le monde. Il devrait prononcer un discours sur la francophonie lors de son inauguration, et rencontrer des acteurs locaux impliqués dans le projet.

La francophonie

La francophonie est un terme qui désigne l’ensemble des personnes et des institutions qui utilisent le français comme langue de première socialisation, langue d’usage, langue administrative, langue d’enseignement ou langue choisie. La francophonie regroupe environ 321 millions de locuteurs de français dans le monde, répartis sur les cinq continents. La francophonie est aussi une organisation internationale qui rassemble 88 États et gouvernements ayant le français en partage ou souhaitant développer son usage. Cette organisation a pour missions de promouvoir la langue française, la diversité culturelle, la paix, la démocratie, les droits de l’homme et le développement durable. La francophonie célèbre chaque année sa journée internationale le 20 mars.

Les pays membres de la francophonie

La francophonie est une organisation internationale qui regroupe 88 États et gouvernements ayant le français en partage ou souhaitant développer son usage. Parmi ces 88 États et gouvernements, il y a 54 membres de plein droit, 7 membres associés et 27 observateurs.

  • Membres de plein droit (54) : Albanie, Andorre, Arménie, Belgique, Bénin, Bulgarie, Burkina Faso, Burundi, Cabo Verde, Cameroun, Canada, Canada/Nouveau-Brunswick, Canada/Québec, République centrafricaine, Comores, Congo, Congo (RD), Côte d’Ivoire, Djibouti, Dominique, Égypte, France, Gabon, Grèce, Guinée, Guinée-Bissau, Guinée équatoriale, Haïti, Laos, Liban, Luxembourg, Macédoine du Nord, Madagascar, Mali, Maroc, Maurice, Mauritanie, Moldavie, Monaco, Niger, Roumanie, Rwanda, Sainte-Lucie, Sao Tomé-et-Principe, Sénégal, Seychelles, Suisse, Tchad, Togo, Tunisie, Vanuatu et Vietnam.
  • Membres associés (7) : Chypre, Émirats arabes unis, Ghana, Kosovo, Nouvelle-Calédonie (France), Qatar et Serbie.
  • Observateurs (27) : Argentine, Autriche, Bosnie-Herzégovine, Canada-Ontario , Corée du Sud , Costa Rica , Croatie , Dominicaine (République) , Estonie , Gambie , Géorgie , Hongrie , Irlande , Lettonie , Lituanie , Louisiane , Malte , Mexique , Monténégro , Mozambique , Pologne , République slovaque , République tchèque , Slovénie , Thaïlande , Ukraine et Uruguay.

Le rôle de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) est de mettre en œuvre la coopération multilatérale francophone au service de ses 88 États et gouvernements membres ou observateurs. L’OIF a pour mission de promouvoir la langue française et la diversité culturelle et linguistique, de promouvoir la paix, la démocratie et les droits de l’homme, d’appuyer l’éducation et la recherche et de développer la coopération. L’OIF est dirigée par un secrétaire général, actuellement Louise Mushikiwabo, et dispose d’un budget de 73 millions d’euros pour 2022.

L’OIF organise tous les deux ans un Sommet de la francophonie, qui réunit les chefs d’État et de gouvernement des pays membres, ainsi que des représentants des autres acteurs de la francophonie, tels que les parlements, les collectivités locales, les universités, les associations et les médias. Le dernier Sommet a eu lieu à Djerba, en Tunisie, en novembre 2021. L’OIF mène également des projets phares dans différents domaines, tels que la lutte contre la désinformation, le prix des 5 continents de la francophonie, les Jeux de la francophonie, l’enseignement bilingue ou le numérique. L’OIF travaille en partenariat avec d’autres organisations internationales, régionales ou sous-régionales, comme l’Union africaine, l’Union européenne, l’UNESCO ou l’ONU.

30 octobre 2023 13h35

343 vues totales, 5 aujourd'hui